Bâchage et débâchage mécanisés, Eppeville teste de nouveaux services

En vue d’aider les planteurs à optimiser les opérations de protection de silos, deux essais à grande échelle sont mis en place à Eppeville : bâchage-débâchage mécanisé et débâchage mécanisé après bâchage manuel.

Le débâchage mécanisé à partir d’un bâchage manuel
(secteur de la grue 41)

Cette technique est développée avec l’entreprise UNIAGRID pour la deuxième année consécutive. Elle avait notamment été présentée lors de la journée Mont Blanc Picardie en novembre 2017. 

Ce service de débâchage mécanique innovant est pris en charge par Saint Louis Sucre Eppeville. Il est sans aucun frais pour le planteur. Dans ce dispositif où le planteur bâche manuellement son silo en prévention, l’indemnité de bâchage de précaution de 0,65 €/T reste applicable selon les dispositions prévues par l’article 12.4 du contrat.



Le bâchage et débâchage mécanisé
(secteur de la grue 45)

Cette technique est développée avec l’ETA SOREL.  Pour cette campagne « Test 2018 », les planteurs de la grue 45 recevront une enquête pour se prononcer et commander éventuellement la prestation de bâchage/débâchage mécanique. Dans le cadre de ce dispositif les planteurs n’ont pas besoin de commander de bâches TopTex ou Velitex. Elles sont gérées avant et après la protection des silos par l’entreprise Sorel et sont à la propriété de Saint Louis Sucre.

Le coût de cette prestation s’élève à 1,30 € par tonne effective pour le planteur, bâche TOPTEX ou VELITEX comprise. L’indemnité de bâchage de précaution de 0,65 €/T restant applicable, la charge nette pour le planteur sera de 0,65 € par tonne effective (1,30€ – 0,65€) pour cette opération de bâchage/débâchage mécanisé.