Les engrais starter améliorent-ils la vitesse de levée et le rendement ?

Pour répondre à cette question, Aldric Laye du réseau Fermes Mont Blanc, a mis en place un essai grandeur nature.

 

Aldric Laye

Aldric Laye a semé ses betteraves le 16 Avril.

La préparation du sol a eu lieu le matin même par 2 passages de Kompaktor de 12 mètres : le premier par un léger biais et le second dans le sens du semis. Le but étant d’affiner dans les « ronds » de terres fortes et de rappuyer dans les « ronds » de terres blanches. 

Le semis a été réalisé à l’aide d’un semoir Monosem 18 rangs avec incorporateur d’azote liquide. La dose était de 360 L/ha (solution 39%). L’écartement est de 50 cm avec un espacement de 17cm sur la ligne. 

2 engrais starter à l’essai.

Pour voir s’il y a un impact positif sur la vitesse de levée et si celui-ci se confirme en termes de rendement, Aldric Laye a décidé de tester 2 engrais starter. La parcelle choisie pour mener le test, mesure environ 780 mètres de long et on y retrouve 3 types de terre : du limon, terre rouge et terre crayeuse.

Les 3 modalités

Bande témoin 36 mètres sur 780 m aucun engrais starter
Produit A 36 mètres sur 780 m 13 kg/ha
Produit B 36 mètres sur 780 m 17 kg/ha

Des comptages et des notations au champ seront réalisés à intervalles réguliers de la germination au stade de couverture. 

Chacune des 3 modalités sera arrachée puis analysée séparément en fin de cycle (conformation racines, poids racines, richesse, tare, BNM).

Les notations au silo puis au centre de réception de l’usine permettront de valider l’intérêt technique et économique des engrais starter testés par Aldric Laye.