Journées Mont Blanc d’automne. Un succès. La preuve par 800 !

Plus de 800 planteurs ont fait le déplacement cet automne aux 2 journées: l’une en Picardie à Voyennes (80) le 14 novembre, l’autre en Normandie à Saint-Siméon (27) le 17 novembre.

Durant une matinée (suivie d’un déjeuner convivial), les planteurs ont pu aborder avec les spécialistes un certain nombre de sujets sur lesquels des marges de progrès sont possibles.

Sujet commun aux deux journées, les couverts végétaux ont fait l’objet d’une conférence animée par Victor le Forestier sur « la place des couverts végétaux dans la sole betteravière » et de démonstrations de destruction de couverts.

Les 2 autres ateliers de la journée Mont Blanc picarde étaient consacrés

  • D’une part à l'arracheuse Alloway présente pour la 1ère fois en France. 
    "Le système décomposé de l’arracheuse Alloway, ainsi que sa légèreté induisent un faible tassement du sol afin de maintenir une structure optimale. Par ailleurs,  la conception du bâti arracheur à 12 rangs augmente les débits de chantier et limite les pertes de betteraves au champ. Les coûts d’arrachage sont ainsi optimisés." précise Thomas Nuytten qui a convaincu le constructeur de faire halte en Picardie pour des tests grandeurs nature.
     
  • D’autre part le débâchage mécanisé après un bâchage manuel ; cet équipement est actuellement en test en vue de proposer un service plus simple et plus flexible aux planteurs. 

Journée Mont Blanc en Picardie

Journée Mont Blanc en Picardie

Journée Mont Blanc en Picardie

Journée Mont Blanc en Picardie

Journée Mont Blanc en Picardie

Journée Mont Blanc en Picardie

Journée Mont Blanc en Picardie

Journée Mont Blanc en Picardie

Journée Mont Blanc en Picardie

Journée Mont Blanc en Picardie

En Normandie, les 2 autres ateliers sont consacrés

  • d’une part à l’optimisation du stockage longue-durée, sous les angles agronomique et logistique
     
  • d’autre part l’implantation des cultures après un arrachage tardif : dates limites pour implanter un blé, analyse économique par culture, protocole expérimental Mont Blanc.

 

Journée Mont Blanc en Normandie

Journée Mont Blanc en Normandie

Journée Mont Blanc en Normandie

Journée Mont Blanc en Normandie

Journée Mont Blanc en Normandie

Journée Mont Blanc en Normandie

Journée Mont Blanc en Normandie

Journée Mont Blanc en Normandie

Journée Mont Blanc en Normandie

Journée Mont Blanc en Normandie

Thomas Nuytten

Chef du service betteravier de Roye et Eppeville

« Les journées Mont Blanc se déroulent sur le terrain 2 fois par an. Conçues pour délivrer des connaissances aisément transposables sur les exploitations et partager avec des experts ou des confrères planteurs, elles mobilisent de plus en plus de planteurs, preuve qu’elles répondent à leurs attentes»  constate avec satisfaction Thomas Nuytten, chef du service betteravier des usines de Roye et Eppeville.

Philippe Simonin

Chef du service betteravier de Cagny et Etrépagny

En Normandie, beaucoup de nouveaux planteurs ont fait le déplacement. « Ils découvrent la culture de la betterave et sont demandeurs de conseils et d’accompagnement, les journées Mont Blanc font partie des services que nous leur proposons » explique Philippe Simonin, chef du service betteravier de Cagny et Etrépagny.

De dimension européenne, le programme Mont Blanc, commun à toutes les filiales du groupe Südzucker, est déployé en France depuis 2013. Son objectif est clairement affiché : aider les planteurs à gagner davantage de tonnes et d’euros à l’hectare.