Pégomyies et noctuelles défoliatrices. À surveiller de près.

D’après les observations de notre réseau de surveillance, l’activité des noctuelles défoliatrices et des pégomyies progresse de jour en jour. C’est très disparate d’une parcelle à l’autre. Aussi, la vigilance s’impose : surveiller les parcelles et intervenir si besoin.

Pégomyies

Les larves de pégomyies se déplacent au cœur de la feuille, entre les deux épidermes, formant des galeries de couleur blanchâtre puis brunâtre. Plusieurs générations peuvent se succéder. On peut observer une perte de feuillage importante.

Seuil d'intervention :
Eté : 50 % de plantes atteintes + présence de larves
  • Karaté Zéon (0.0625 L/ha)
  • Karaté K (1.25 L/ha)
œufs de pégomyies

œufs de pégomyies

Larves de pégoymies

Noctuelles défoliatrices

Les noctuelles défoliatrices sont des chenilles phytophages.
La présence de ce parasite se repère par des morsures et des déjections noirâtres sur le feuillage de la betterave. On peut observer les noctuelles le soir ou le matin.

Seuil d'intervention : 50 % de plantes atteintes par des morsures et présence de noctuelles et / ou déjection
  • Karaté Zéon (0.0625 L/ha)
Noctuelles1

Dégâts de noctuelles

Noctuelles2

Au stade larvaire, les chenilles sont phytophages