Rémunération des betteraves 2022 : 40 €/tonne à 16° betteraves entières c’est déjà dans le contrat !

Pour la rémunération betteravière, à chaque campagne, Saint Louis Sucre garantit un prix minimum qui sécurise le revenu des planteurs. Au-delà de ce prix minimum garanti, le prix des betteraves est indexé sur l’observatoire des prix du sucre européen. Plus les cours du sucre grimpent, plus le revenu planteur progresse, selon une grille claire et transparente figurant dans le contrat. 

 

Le marché du sucre est porteur

Les projections des cours haussiers laissent présager un niveau de rémunération bien supérieur au prix minimum garanti. D’ailleurs, avec une telle tendance haussière, le prix de 40 euros la tonne betteraves entières est déjà un acquis pour les betteraves récoltées en 2022 payées en juin 2023. « Nous avions anticipé une telle situation favorable pour les betteraves 2022, rappelle Thomas Nuytten. C’est pourquoi dès le mois de mars nous avions annoncé une réhausse de 10 euros du prix minimum garanti pour l’établir à 33 €/tonne betteraves entières soit 35,5 €/tonne à 16° forfait collet. » Une telle dynamique va se poursuivre pour les betteraves semées en 2023.

« La politique de Saint Louis Sucre a toujours été fondée sur un principe de réalité : celui du marché du sucre. Nos contrats sont conçus en ce sens pour garantir la rémunération la plus favorable aux planteurs tout en conservant la rentabilité de l’outil de transformation des betteraves en sucre et pulpes », souligne Thomas Nuytten, directeur betteravier Saint Louis Sucre.