Les cours du sucre

mis à jour le 6 décembre 2022

Les prix mondiaux et européens présentés dans les courbes ci-dessus, ne sont pas les prix de vente constatés au sein du groupe Südzucker pour la détermination du prix final des betteraves SZ4.

Daniel Calmejane

Directeur des Ventes Industrie et Export, Saint Louis Sucre

Évolution du marché mondial du sucre octobre - novembre 2022

Au début du mois d'octobre, le sucre blanc n° 5 à Londres s’échangeait à environ 525 USD/t et le sucre brut n° 11 à New York tombait à 17,4 ct/lb (384 USD/t), avant que les prix ne remontent à des niveaux plus élevés de 550-560 USD/t pour le sucre blanc et de 18,0-18,8 ct/lb pour le sucre brut au à la mi-Octobre. Les facteurs qui ont soutenu les prix du sucre au cours de cette période  ont été les récoltes retardées par la pluie au Brésil, l'incertitude concernant le quota d'exportation indien, les nouvelles de la Commission européenne concernant la baisse de la production européenne de sucre à 15,5 millions de tonnes pour 2022/23 en raison d'un été chaud et sec et la prévision d'un excédent mondial de sucre en 2022/23 d'environ 3 millions de tonnes.

Les prix du sucre ont  ensuite à  nouveau baissé pour atteindre un plancher de 515 USD/t pour le sucre blanc et de 17,58 ct/lb (387 USD/t) pour le sucre brut le 28 octobre 2022. Les prix ont été mis sous pression par les craintes de récession et l'annonce imminente de la première tranche du quota d'exportation de sucre blanc indien. Le niveau attendu du quota d'exportation indien de 6 millions de tonnes était néanmoins  déjà pris en compte par le marché. Il a fallu attendre le 5 novembre  pour que  lorsque le gouvernement indien approuve finalement le quota d'exportation de 6 millions de tonnes pour la première tranche de l'année. Comme l'Inde prévoit une bonne récolte  d'environ 36 mmt pour 22/23, l'industrie s'attend à ce que le gouvernement autorise 8-9 millions de tonnes d'exportations de sucre pour la nouvelle saison 2022/23, en deux tranches.

Après la chute des prix du sucre à la fin du mois d'octobre, les prix du sucre ont augmenté régulièrement pour atteindre de nouveaux records à la mi-novembre. Le 15 novembre, les contrats à terme sur le sucre brut à New York ont atteint leur plus haut niveau depuis sept mois. Le sucre brut a traité  à 20,29 ct/lb (447,32 USD/t) le 15.11.22 et le sucre blanc à 579,2 USD/t sur le terme prompt de Décembre 2022. Les prix ont été soutenus par des rumeurs selon lesquelles les sucreries indiennes ont  cherché à  renégocier leurs contrats d'exportation négociés avant la hausse du marché, afin de profiter des niveaux de prix, ce qui va un peu plus affecter la réputation de faible fiabilité  des producteurs indiens. Au-delà de cette problématique, le sentiment court terme reste haussier sur la plupart des marchés de commodités, notamment alimenté par  une inflation et un dollar plus faible aux États-Unis. Cependant, d'une manière générale, les craintes de récession restent présentes.

Au Brésil, on s'attend toujours à ce que la récolte pour 2022/23 soit plus faible, mais les récents chiffres de l'Unica montrent que la récolte progresse bien. En outre, le marché gardera un œil sur ce que sera la politique de Petrobras sous la nouvelle présidence de  Lula  toute inflexion de la politique prix du carburant au Bréseil agit directement sur la parité Sucre/ Ethanol, actuellement toujours très favorable au sucre.

Par ailleurs, les spéculateurs et les achats de fonds ont joué un rôle important dans la récente flambée  des prix du sucre, passant à une position acheteur nette de 12 524 contrats, selon le dernier rapport sur les engagements des négociants (08.11.22). À court terme, le marché du sucre reste  haussier :  les flux commerciaux sont  tendus et les prix spot élevés, la production de sucre de l'UE est inférieure aux prévisions, les prix à l'exportation de l'Inde sont renégociés et les chiffres de l'inflation aux États-Unis sont prometteurs. À long terme, le tableau est plus baissier car une plus grande disponibilité physique est attendue au dernier trimestre 2023, lorsque la nouvelle récolte brésilienne entrera sur le marché.

F.O. Licht a mis à jour au début du mois de Novembre  son estimation de  la  production mondiale de sucre en 2022/23. Les chiffres indiquent que la production mondiale en 2022/23 pourrait atteindre 191,0 millions de tonnes, soit 2,4 millions de plus que l'année précédente. Si elle se réalise, cette hausse de la production mondiale serait principalement due à une production plus élevée en Thaïlande, en Russie, en Chine, en Inde,  faisant plus que compenser une baisse importante dans l'Union européenne. la consommation devrait toujours selon FO Licht, passer à 186,8 millions en raison d'un ralentissement attendu de l'économie mondiale. Cela signifie que le déficit de 2,2 millions de tonnes de la saison dernière pourrait être  suivi d'un excédent de 3,0 millions de tonnes en 2022/23.

En Europe, le rapport de prix de la Commission de l'UE a augmenté à 512 €/t pour septembre 2022, soit une augmentation de + 28 € /t par rapport au mois dernier et une augmentation de + 104 €/t par rapport à septembre 2021. L’augmentation constatée sur la période écoulée traduit  la faible disponibilité du sucre en Europe, avec de nouvelles révisions à la baisse des perspectives de récolte dans les principaux producteurs de l'Union européenne, la France et l'Allemagne. Il est probable que l’observatoire des prix continuera à augmenter dans les prochains mois, dès lors que les nouveaux prix contractés par les producteurs avec les utilisateurs au titre de engagements 2022/2023, seront couverts par  cet observatoire.